Citas

Quel peuple extraordinaire va devenir notre peuple! Quel peuple, qui saura marcher à l’unisson des autres peuples du monde ! Quel peuple qui aidera de plus par son exemple bien d’autres peuples qui végètent encore dans l’obscurantisme, dans l’ignorance, qui vivent encore dans l’exploitation !
Renvoi au texte original: À la remise des certificats à 4 000 alphabétisés, à la Cité des sports (La Havane), 18 juin 1961.

"Quand j’ai dit que Cuba éliminerait l’analphabétisme en un an, ça semblait une affirmation téméraire, quelque chose d’impossible… Oui, impossible pour n’importe quel peuple du monde, mais pas pour un peuple en révolution. Car seul un peuple en révolution est capable de déployer les efforts et l’énergie nécessaires pour atteindre un objectif si gigantesque."

 

Discours et interventions : Pour la célébration des cents ans de lutte, à  la Demajagua, Monument national, Manzanillo, province d’Oriente, le 10 octobre 1968.

Renvoi au texte original:
“Pour une Révolution qui aspire à changer radicalement la vie d’un pays et à bâtir une société nouvelle, qu’est-ce qui est le plus important ? L’instituteur. L’instituteur est le plus important dans une Révolution.
Renvoi au texte original: 17 juin 1962. Au Centre pédagogique de Sierra Maestra, à Minas del Frío, 17 juin 1962. Au Centre pédagogique de Sierra Maestra, à Minas del Frío

“Ce qui a commencé par l’alphabétisation d’un peuple dont l’immense majorité état faite d’analphabètes complets ou fonctionnels, où moins de 10 p. 100 des adolescents et des adultes terminaient le primaire et dont la culture politique ne dépassait pas les limitations imposées par le système d’exploitation économique abrutissant, les mensonges et les idées aliénantes imposés à notre peuple, est en passe de se transformer en l’expérience de développement éducatif et culturel la plus extraordinaire qu’ait connue aucune autre société dans l’Histoire”.

Renvoi au texte original: Allocution prononcée par Fidel Castro Ruz, président de la République de Cuba, à la cérémonie de remise des diplôme aux institut

"À peine ai-je eu une conscience révolutionnaire, j’ai consacré ma vie en premier lieu, on le sait, à l’éducation, depuis la Campagne d’alphabétisation jusqu’à l’universalisation de l’enseignement supérieur. Même dans des conditions de blocus économique et d’agressions, nous nous sommes taillés dans ce domaine une place privilégiée et unique au monde".

Renvoi au texte original: LES VIVANTS ET LES MORTS
“Une fois qu’un peuple cesse d’être analphabète, sait lire et écrire, possède les connaissances élémentaires indispensables pour vivre et produire honnêtement, il lui faut encore vaincre la pire forme d’ignorance de notre époque : l’analphabétisme économique.”
Renvoi au texte original: Réflexions du compañero Fidel: L’ANALPHABÉTISME ÉCONOMIQUE