Citas

“Les peuples pensent très différemment, les peuples pensent que la seule chose incompatible avec les destinées de l’Amérique latine, c’est la misère, l’exploitation féodale, l’analphabétisme, les salaires de famine, le chômage, la politique de répression contre les masses ouvrières, paysannes et étudiantes, la discrimination de la femme, du Noir, de l’Indien, du métis, l’oppression des oligarchies, le pillage de leurs richesses par les monopoles yankees, l’asphyxie morale de leurs intellectuels et de leurs artistes, la ruine de leurs petits producteurs victimes de la concurrence étrangère, le sous-développement économique, les villages sans chemins, sans hôpitaux, sans logements, sans écoles, sans industries, la soumission à l’impérialisme, la renonciation à la souveraineté nationale et la trahison de la patrie”.

Renvoi au texte original: Discours à la Deuxième Assemblée Générale Nationale du Peuple de Cuba, Place de la Révolution, le 4 février 1962

"Sans culture, pas de liberté possible. C’est cette certitude – bien que cette pensée ne se borne pas à la culture artistique, mais s’étende au concept de culture générale intégrale, ce qui inclut la formation professionnelle et les connaissances élémentaires dans une vaste gamme de disciplines ayant à voir avec les sciences, les lettres et les sciences humaines – qui stimule aujourd’hui nos efforts".

Renvoi au texte original: Allocotion à l’Inauguration du XVIII Festival International de Ballet, La havane, le 19 octubre 2002

"L’excellence d’Alicia, son talent, sa ténacité et son exemple, qui ont inspiré des générations de brillants artistes, firent un miracle : l’existence du Ballet national de Cuba, dont la qualité et le prestige sont mondiaux ; la naissance de l’Ecole cubaine de ballet, synthèse d’universalité, de traditions, de cubanité et de style propre, reconnue et applaudie partout sur la planète ; la formation de nouvelles et d’extraordinaires valeurs et la possibilité d’atteindre d’autres rêves ambitieux".

Renvoi au texte original: Allocotion à l’Inauguration du XVIII Festival International de Ballet, La havane, le 19 octubre 2002

"Le Ballet national de Cuba a été présent aux moments clefs de nos plus grandes réalisations culturelles, dans la longue bataille pour l’indépendance et le socialisme que notre peuple".

Renvoi au texte original: Allocotion à l’Inauguration du XVIII Festival International de Ballet, La havane, le 19 octubre 2002
"L'art et la parole, la culture artistique et le message révolutionnaire se sont joints en un tout presque inséparable dans notre processus historique. Les connaissances, la culture générale et la conscience politique s'approfondissent à toute allure."
Renvoi au texte original: ALLOCUTION PRONONCÉE PAR FIDEL CASTRO RUZ À LA TRIBUNE OUVERTE RÉALISÉE SUR LA PLACE DE LA RÉVOLUTION COMMANDANT ERNESTO CHE GUEVARA, POUR LE QUARANTE-SEPTIÈME ANNIVERSAIRE DE L'ATTAQUE DE LA CASERNE MONCADA DU 26 JUILLET 1953, 29 JUILLET 2000

«Cuba compte deux fois plus de médecins par habitant que toutes les nations les plus développées. Aucun pays n’a prêté ni ne prête gratuitement plus de soutien aux services de santé d’autres peuples, ni n’a sauvé plus de vies. Un peuple qui agit de la sorte n’a ni ne peut avoir une vocation de fabriquant d’armes biologiques».

Renvoi au texte original: Allocution prononcée au cours du meeting de protestation contre le blocus, les calomnies et les menaces de l’administration nord-américaine, sur la place Los Olivos, 25 mai 2002

« J’ai toujours pensé que l’éducation était l’une des tâches les plus nobles et les plus humaines auxquelles on puisse se consacrer. Sans elle, il n’y a pas de science ni d’arts ni de lettres ; il n’y a pas et il n’y aurait pas de production ni d’économie, pas de santé ni de bien-être, pas de qualité de la vie, de loisirs, d’estime de soi, de reconnaissance sociale. »

 

Renvoi au texte original: A la clôture du Congrès international de pédagogie (La Havane) : 7 février 2003