Allocutions et interventions

26/09/1960

Les orateurs qui m’ont précédé ici ont exprimé leur inquiétude devant des problèmes qui concernent tout le monde. Ces problèmes, ils nous intéressent aussi, certes, mais Cuba connaît en plus une circonstance spéciale, qui devrait constituer actuellement une inquiétude pour le monde. Ce n’est pas pour rien que différents délégués...

28/09/1960

Je voulais vous dire que je n’étais pas tout à fait d’accord qu’on mobilise le peuple à notre retour. Nous devons constamment partir à l’étranger, quand ce n’est pas le président, c’est le ministre d’État ou des Relations extérieures, ou le Premier ministre ou d’autres… Nous devons participer à des réunions de ce genre...

02/01/1962

Il est triste, ce rôle. Oui, qu’il est triste ! Et seul le peuple étasunien pourra le modifier. Les monopoles exploiteurs, qui doivent leur origine et leur pouvoir à la sueur de ceux qui travaillent et au sang qu’ils ont fait couler dans le monde pour défendre leurs intérêts, ne pourront jamais brandir des mots d’ordre de liberté ; non seulement, ils gaspillent les fruits du...

06/01/1962

Nous sommes fiers de nos jeunes, parce qu’ils ont fait un gros travail, qu’ils ont contribué décisivement à l’élimination de l’analphabétisme, ont appris à lire et à écrire à des centaines de milliers de gens. Et nous voulons aussi être fiers de nos enfants ! Nous voulons que l’organisation des pionniers soit une grande organisation ; que nos...

22/01/1962

L’importance de Punta del Este, c’est surtout la polémique idéologique qui va s’y dérouler entre l’impérialisme et Cuba. Pour eux, la tâche n’est pas facile, loin de là. Du point de vue moral, elle sera très difficile. Ils vont devoir s’asseoir au banc des accusés. Et Cuba va les y asseoir ! Voilà la mission et la position de Cuba à Punta...

04/02/1962

Cette grande humanité a dit : « Assez ! » et s’est mise en marche. Et ces géants n’arrêteront leur marche qu’à la conquête de la véritable indépendance, pour laquelle ils sont morts plus d’une fois en vain. Quoi qu’il arrive, ceux qui meurent maintenant, mourront comme ceux de Cuba, comme ceux de Playa Girón : ils mourront pour la seule indé...

13/03/1962

Avant, les seuls dont les enfants pouvaient faire des études, c’étaient les riches. Maintenant, tous les enfants d’ouvrier qui terminent le primaire peuvent poursuivre des études dans une école du coin, et, si leurs parents sont très pauvres, ils peuvent décrocher une bourse d’études aussi bien dans le secondaire que dans l’enseignement supérieur. Nous allons...