“Fidel restera Fidel jusqu’à son dernier souffle. L’homme qui prit sa propre défense après l’attaque de la caserne Moncada, la plaidoirie par laquelle il lançait la plus importante révolution dans la seconde moitié du XXe siècle”.

Andrés Sorel, écrivain espagnol