«Camilo est né du peuple, il a eu la possibilité de renforcer et de développer ses capacités extraordinaires, mais quand je vois nos jeunes devant un tour, devant un haut-fourneau, dans un laboratoire, quand je les vois travailler dix, douze, treize et même quatorze heures, je me sens conforté dans ma conviction profonde qu’il y a de nombreux Camilo dans le peuple».

Pour le trentième anniversaire de la disparition physique de Camilo Cienfuegos, 28 octobre 1989